Le top 3 des aliments pour avoir un enfant en mauvaise santé.

Mis à jour : févr. 2

En alimentation, nous parlons de "bons" aliments ou de "mauvais" aliments, selon moi tout est question d'équilibre. Lorsque je reçois des personnes dans mon cabinet, je leur dis surtout de faire attention à l'équilibre de ce qu'ils mangent, mais aussi et avant tout de réussir à se reconnecte à ce qui est bon pour eux, chacun est différent.

Alors en alimentaire la meilleure chose que tu puisses faire c'est de t'écouter et de prendre ce qui te parle.


Mais il y a tout de même des aliments qu'il faut à tout prix éviter sauf si tu veux avoir un enfant en mauvaise santé. Je t'ai préparé le top 3 des aliments qui ferons que ton enfant ne sera pas à son plein potentiel.


1. Les sodas


En naturopathie ils sont considérés comme des inhibiteurs de digestion, c'est à dire qu'ils empêchent la digestion de se faire convenablement. Les sodas sont acidifiant pour le corps, ils contiennent des colorants, des arômes artificiels et sont bourrés de sucres raffinés.

Les sucres raffinés créent une dépendance qui selon plusieurs expériences seraient plus forte que la dépendance à certaines drogues dures. Dans notre société, nous consommons beaucoup trop de sucre (il y en a dans énormément d'aliments) sous toutes ses formes et, je ne vais pas te l'apprendre, ni te faire la liste de pourquoi le sucre est mauvais, mais sache qu'il est toxique et pose bien des problèmes pour l'équilibre de notre corps.


2. Les plats préparés, industriels.


Ce sont des aliments sur-indigestes, c'est à dire qu'ils alourdissent la digestion, du fait de leurs composition. Très souvent, ils sont fabriqués à base d'aliments de moindre qualité et quand bien même ils seraient bio, ils contiennent beaucoup de sels, de sucres et d’additif de synthèse. Au-delà de 5 ingrédients un aliment est considéré comme mauvais.

Alors oui je sais que lorsque l'on est un parent qui travail et qui n'a pas le temps c'est très pratique d'avoir des conserves ou des plats préparés dans son placard. Mais je veux juste te faire prendre conscience de leur action toxique sur le corps de ton enfant, alors lorsque tu as le temps essaye de voir les choses autrement et, petit à petit, de changer les choses à ton rythme. Tu peux choisir des plats qui se préparent rapidement et à la dernière minute ou encore de préparer des plats en grosse portion et de congeler pour avoir "des plats préparés" fait maison, il faut juste penser à les sortir avant. Le "bien" manger passe par un peu d'organisation et de planification ^^


3. Les bonbons


Les bonbons sont remplis de sucre mais surtout d'additifs de synthèses qui créent

de nombreux troubles physiques mais aussi comportementales et émotionnels. Sache que nous ne sommes pas faits pour métaboliser des molécules chimiques, alors une fois dans notre corps elles font un peu ce qu'elles veulent. Leur toxicité n'est pas à prendre à la légère ! Je ne te dis pas de ne plus en donner à tes enfants, même si, en effet ce serais l’idéal, mais avançons étape par étape et prise de conscience par prise de conscience. Je t'invite dans un premier temps à choisir des alternatives plus naturelles et à limiter leur consommation, tu peux aussi choisir d'en fabriquer toi-même.

Les bonbons font partis des plaisirs de l'enfance, ils apportent de la "douceur". Je veux t’interpeller sur cette notion de plaisir et de douceur. Bien souvent dans notre enfance lorsque nous passons un mauvais moment ou une mauvaise journée, "on" nous dit de venir nous réconforter avec une petite "douceur". C'est le principe de manger ses émotions, plutôt que d'accueillir et de comprendre le message que ce mauvais moment nous envoie on se noie dedans. Et puis un câlin est bien plus réconfortant qu'un bonbon lorsque ça ne va pas. Alors apprenons à nos enfants à exprimer ce qui ne va pas plutôt qu'à plonger dans une dépendance pour ne pas voir lorsque ça va mal.


A travers cet article je ne veux pas passer pour une donneuse de leçons et chambouler tes habitudes, ni te faire sortir de ta zone de confort. Je veux juste te faire prendre conscience de ce qui peut améliorer le bien-être de ton enfant (et aussi le tiens). Sache que si tu envisages des changements vas-y étapes par étapes, une fois qu'une nouvelle habitude est bien installée et accepter dans la famille tu peux passer à la suivante.


Si tu as envie d'aller plus loin pour améliorer le bien-être alimentaire de ton enfant, et également connaître les bonnes bases pour une alimentation pleine de vitalité, n’hésites pas à me contacter.


Avec toute ma bienveillance.

Myriam


www.myriamnaturopathe.fr


#naturopathie #fleursdebach #reflexologieplantaire #famille #enfant #parents #parentsenfants #parentalité #solutionsnaturelles #bienetre #parentepanoui #enfantepanoui #prendresoidesoi #équilibreemotionnel #educationbienveillante #quimperle #alimenationsaine #vitalité #alimentationenfant #additifs

Posts récents

Voir tout