Le stress chez ton enfant (partie 1)

Le stress à la base, c'est une réponse physiologique de ton corps à une situation épuisante, dangereuse ou angoissante. Ton corps, se met alors à produire des hormones spécifiques :

  • le cortisol qui a pour but de fournir au cerveau l'énergie suffisante pour te préparer à faire face au stress

  • l'adrénaline, qui prépare ton corps à répondre au stress

  • l'ocytocine qui intervient notamment au niveau de ton comportement en société

  • la vasopressine qui joue un rôle important dans la gestion de l'anxiété.


Avant, le stress était donc utile à notre survit, aujourd'hui il est devenu un état chronique et pathologique qui, selon moi, est banalisé et minimisé. Dans notre société actuelle le stress tue à petit feu.


Nos enfants ne sont pas épargnés par le stress, voilà pourquoi j'ai décidé de traiter le sujet en profondeur.

Comme pour le burn-out parental, le stress de l'enfant est un sujet vaste et important, alors, je te propose un dossier spécial en 3 articles ou je te présenterais :

  1. les causes,

  2. les signes qui te montrent que ton enfant est stressé

  3. les solutions que tu peux avoir pour limiter l'impact.


Les causes du stress chez ton enfant.


Le stress est un symptôme, il est l'expression du déséquilibre et de la stimulation permanente qui est à l'intérieur de nous.

Je te parlerais des causes primaires ou ayant directement un impact sur le niveau de stress et des causes secondaires, dont l'impact est indirect sur le niveau de stress.


Les causes primaires.


Le danger, bien entendue, est la toute première cause : un enfant qui se fait maltraiter par ses parents, son frère ou sa sœur ou qui subis du harcèlement à l'école...

Aujourd'hui le danger prend d'autre forme et n'est pas que physique, il est aussi émotionnel. Je le perçois comme un danger car parfois cela peut aller loin et n'est pas anodin, mais on peut aussi parler d'angoisses. Cela peut venir de l'extérieur encore une fois, mais aussi de l'intérieur : la pression que peut se mettre ton enfant pour bien travailler à l'école, pour "faire plaisir" et être un "bon enfant" aux yeux des autres et pouvoir être accepté et aimé.


Lorsque ton enfant grandi cette pression de l'acceptation augmente avec l'école et la pression du groupe qu'il souhaite intégrer est source d'anxiété. Il n'est pas si simple de prendre conscience de la réalité que vive nos enfants, mais la pression que tu ressens de la société retentit également sur ton enfant.


Le stress chez l'enfant c'est aussi l'ambiance à la maison. Un enfant ne peut pas se sentir en sécurité à la maison s'il est régulièrement soumis à des colères, des cris, des disputes, que ce soit envers lui ou non. L'expérience du riz de Masaru Emoto est un bel exemple. Il a démontré que nos pensées négatives et positives n'ont pas la même influence sur du simple riz cuit. Celui soumis aux pensées positives se cristallise et l'autre soumis aux pensées négatives devient noir. Alors imagine ce que cela donne sur un enfant !


Les émotions de ton enfant (colère, peur, tristesse...), si elles ne sont pas simplement accueillies et exprimées vont devenir des sentiments plus profonds et polluants comme la culpabilité, l'amertume, la déprime... et deviendront source de stress chronique.


Sa façon de voir la vie, la manière qu'il a de vivre les choses qui lui arrive ont un rôle important aussi face au stress.

Un enfant qui est négatif tout le temps ne peut pas percevoir le bon qui arrive dans chaque situation. Chaque situation vient nous montrer quelque chose de positif pour notre évolution.

Un enfant "Caliméro" qui voit la vie trop injuste et ou rien n'est de sa faute ne peut pas apprendre de ses erreurs et se remettre en question. Il aura l'impression de se sentir agressé en permanence par son entourage. Forcément l'état de stress en sera à la hauteur.


Les causes secondaires.


Les causes secondaires, sont tous ce qui a impact sur le corps physique de ton enfant.


En premier l'alimentation, nous savons aujourd'hui qu'il existe un lien étroit entre le bien-être digestif et le bien-être en général. Donc l'alimentation que reçoit ton enfant le rend plus ou moins sensible à l'impact du stress. Quels sont les toxiques qu'il reçoit (additif chimiques, médicaments en excès, sucre ...) ? Quelles seraient les carences éventuelles qu'il pourraient avoir (oligo-élément, vitamines, minéraux...) ?


Les perturbateurs endocriniens, ils sont nombreux et partout (alimentation, plastiques, cosmétiques... mais aussi les champs électromagnétiques) affaiblissent les défenses de ton enfant et permettent au stress de s’immiscer.


Le manque d'activité physique (la sédentarité), notre corps est fait pour être en action c'est comme cela qu'il s'épanouit. Et surtout, e manque de contact avec la nature, elle nous offre des ions négatifs qui permettent de lutter contre le stress. Rappelons-nous que nous sommes des mammifères, comme le dit mon fils des mammifères sophistiqués. Il n'existe aucun autre mammifère, à part nous et ceux que nous avons domestiqués, qui ne passe pas 100% de son temps en lien avec notre chère terre-mère.

C'est naturel pour ton chat d'aller dehors et même s'il pleut des cordes dehors, lui, il à besoin d'y aller, il ne se pose pas la question, il y va car c'est primordial pour son équilibre. Alors en tant que mammifère si ton enfant est coupé de ce lien, il ne sera pas en harmonie avec lui-même.


Le rythme et la stimulation permanente dans laquelle nous vivions. Stimulation digestive, émotionnel, visuel, mental, sensoriel...

Nous courons tous contre la montre, si la crise sanitaire à bien pu nous apprendre quelque chose c'est bien de ralentir !

Certains enfants vont à l'école et ensuite on 2, 3 voire 4 activités extra-scolaire par semaine, d'autres passent un temps illimité devant un écran rempli d'images qui vont vites et qui l'inonde d'informations. D'autres encore passent leur journée à grignoter, leur organisme n’est jamais au repos. Cette sur-stimulation quelle qu'elle soit est une source de stress indirect sur ton enfant et en plus on ne la voit même pas arriver.


Il existe peut-être d'autres causes mais voici celle que j'ai choisies te présenter. Tu l'auras compris il n'y a pas que les émotions à s'occuper ^^


Je te dis à bientôt pour la suite de ce dossier, nous verrons comment reconnaître les signes de stress chez ton enfant.


Je te souhaite une belle journée.


Avec toute ma bienveillance.

Myriam


www.myriamnaturopathe.fr


#naturopathie #fleursdebach #reflexologieplantaire #famille #parentsenfants #parentalité #solutionsnaturelles #bienetre #parentepanoui #enfantepanoui #prendresoidesoi #équilibreemotionnel #educationbienveillante #quimperle #stress #stressdelenfant #enfantstresse





Posts récents

Voir tout