Le Burn-out parental. (partie 1)

Les vacances scolaires sont bientôt là !


Parfois j'ai l'impression que mes enfants sont tout le temps en vacances. Il faut dire que, je les vois beaucoup aussi, vu que je travaille chez moi.


Aujourd'hui je veux te parler du burn-out parental. C'est un sujet qui est encore plutôt tabou, en fait il est bien plus répandu que ce que l'on pense. Pour tout te dire je me suis retrouvé confronté à ce syndrome il n'y a pas si longtemps que ça.

Au départ quand la psychologue de mon fils me l'a dit, à l'intérieur de moi ça à fait "n'importe quoi", trop difficile d'accepter que j'en soit arrivé là, moi qui te donne des conseils pour ton enfant. Mais cela prouve que personne n'est à l'abri.


Vu que je ne suis pas la seule à avoir un bourreau mental qui lui dit d'être une mère ou un père parfait, je trouvais important de te parler du burn-out parental. Au début je voulais faire un simple article pour te parler de ce sujet mais en fait je vais en faire un trio d'article que je te proposerais en plusieurs temps : le premier je vais te définir le burn-out parental et t'en présenter les causes, ensuite je te dirais quel sont les symptômes du burn-out, et enfin je te proposerais quelques solutions à mettre en place pour éviter de sombrer ^^



Le burn-out parental c'est quoi ?

La première étude scientifique sur le sujet du burnout parental est par Pelsma (1989) puis le sujet tombe en désuétude jusqu’en 2007 (Lindhal-Norberg, 2007).

Le burn-out parental est un syndrome caractérisé par la présence de trois symptômes spécifiques :

  • un épuisement physique et psychique associé au rôle de parent ;

  • une distanciation affective d’avec les enfants ;

  • une perte d’épanouissement et d’efficacité dans son rôle parental.


Je te passe tous les détails de l'histoire mais comme tu le vois le terme burn-out parental n'est pas si vieux. A ton avis existait-il avant, ou est-ce quelque chose de spécifique à notre époque ?


Je n'ai pas fait les recherches mais je pense que oui, il devait exister avant, mais peut-être pas de la même façon et certainement moins répandue.


Par le passé les femmes ne travaillaient pas toujours, et étaient plus disponibles pour les enfants et la maison, elles conjuguaient moins d'activités en même temps.

Les femmes d'aujourd'hui doivent avoir un travail, s'occuper des enfants (éducation bienveillante s'il vous plait !), s'occuper de la maison, être une épouse, faire du sport (et oui il faut être belle et bien entretenue dans notre société), et je ne sais pas quoi encore, la pression sociétale est importante. Et encore les exemples que je te prends sont pour une famille "classique", imagine lorsqu'il y a un enfant handicapé, ou avec des troubles ou pathologie lourde.

Difficile de trouver une place pour prendre du temps pour soi et exister pour soi parmi tout ça !


Les causes du Burn-out.


La grande cause du Burn-out est ton "bourreau mental" qui te force à toujours courir plus.

A toujours vouloir que tout, soit parfait :

"mes enfants doivent être bien élever sinon on va me juger de mauvais parent",

"il faut que ma maison soit bien ranger, sinon qu'est-ce que l'on va penser de moi ?", "attention à comment je m'habille sinon on va me critiquer derrière mon dos"....


En fait en tant que parent tu t'en impose énormément à cause du regard et du jugement de "on", mais "on" c'est qui ? Toi, l'autre, la société ? Je dois dire que je n'ai pas la réponse à cette question exactement à mon avis "on" c'est surtout "moi" mais peut-être pas que.

Au final, "on" je l'ai appelé "l’œil du Mordor", il voit tout et te contrôle comme il veut. C'est clairement à cause de ce jugement que tu t'imposes d'être parfait et que tu te pollue la vie.


La charge mentale du parent est aussi une cause du burn-out.


Selon la chercheuse québécoise Nicole Brais de l'université de Laval au Canada, la charge mentale c'est : un "travail constant et incontournable de gestion, d'organisation et de planification de la bonne marche de la maison et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun". Cela concernerait principalement la femme, avec au moins un enfant, qui a souvent une activité professionnelle comme son compagnon.

Bon pour moi les papas peuvent aussi être concerné, même si c'est quand même très féminin de "cogiter toute la journée" mais il y a toujours des exceptions à la règle. Autour de moi beaucoup de femmes sont concernées par la charge mentale, mais il a aussi des hommes ^^ Alors messieurs je ne vous oublie pas.


Bon clairement la charge mentale vient de ton désir de perfection, mais aussi du manque de respect de tes limites. Oui, tu as des limites et de ce fait tu ne peux pas tout faire et tout conjuguer en même temps.


Le burn-out vient aussi, de l'idéal que tu t'es fixé d'être, en tant que parent.


Mais idéal, ça va avec perfectionnisme ?


Oui, oui, alors tous les parents qui sont concerné par le burn-out parental ne sont pas forcément des perfectionnistes chevronnés, mais les idéaux qu'ils s'étaient fixé ne sont pas la représentation de la réalité qu'ils ont créée. Du coup la déception est importante, pour ces parents qui s'étaient fixé des objectifs au-delà de leur capacité.


J'espère que je ne te chamboule pas trop et que la pilule n'est pas trop dure à passer ^^


A bientôt pour la suite de notre dossier sur le burn-out parental.


Avec toute ma bienveillance.

Myriam


www.myriamnaturopathe.fr


#naturopathie #fleursdebach #reflexologieplantaire #harmonie #bienveillance #famille #parentsenfants #parentalité #solutionsnaturelles #bienetre #parentepanoui #enfantepanoui #prendresoidesoi #équilibreemotionnel #educationbienveillante #quimperle #burnoutparental #chargementale #parentfatigue #parentepuise

Posts récents

Voir tout