Élever ton enfant, te donne l’impression d’être un sportif de haut niveau.

L’endurance, la lutte, la vivacité, la performance, la résistance… ces adjectifs correspondent à des sportifs de haut niveau qui font tout pour atteindre le meilleur. Notre quotidien de parent ressemble parfois à ça. On ne va pas se mentir élever son enfant de cette manière c’est un peu effrayant et difficile à vivre.



élever son enfant

Je revois certaines de mes journées avec mes 2 loustics à lutter pour les « faire obéir » et qu’ils m’écoutent. Et ensuite à devoir être endurante en les supportant en train de se disputer. Ça s’était quand je ne respectais pas mes limites et que je me mettais la pression à cause de l’œil du Mordor (il est partout, il juge et voit tout et finalement on ne sait pas vraiment qui il est). Dans notre manière d’élever nos enfants, nous avons envie que tout soit parfait, nous nous imposons bon nombre de chose pour être le plus performant.e possible et surtout, sois fort.e !


Que faire pour élever son enfant en toute sérénité ?


Sans vouloir te comparer à un sportif, je trouvais intéressant de rester dans le même lexique. Un sportif c’est aussi passionné, stratégique flexible, puissant, il se remet en question…. Alors, pour élever nos enfants, appliquons cette remise en question, cette passion et ce sens de la stratégie. Apprenons à devenir bienveillant et flexible avec nous-même.


La bienveillance c’est comprendre l’autre tout en respectant ses propres limites.

Tu as besoin, d’avoir un cadre respectueux qui soit acceptable pour toi, tout en comprenant les besoins de ton enfant. Ton enfant a besoin de s’exciter pour décharger. Très bien, il peut aussi bien le faire dehors ou dans sa chambre, là où toi tu ne subiras pas ce bruit. Cela te permettra d’avoir moins ce sentiment d’être en résistance. Pour avoir moins besoin de lutter je te propose la technique du choix : « tu veux prendre ta douche avant ou après manger ? » Il a le choix mais il n’a pas le choix de faire ça douche 😉


Pour que tes journées ne ressemblent pas à un marathon et que tu reprennes plaisir à élever ton enfant, il faut travailler 2 points :

  • ta capacité à t’accorder du repos

  • ton côté performeuse ou performeur.

Tu as besoin comme tout bon parent qui se respect de t’accorder des temps de repos et que ce soit non négociable (avec toi-même 😉). J’ai confiance en toi, tu peux trouver un moment dans ta journée ou tu laisses tes enfants en autonomie. Au départ ça ne sera peut-être que 15 minutes, mais petit à petit tu verras que tu peux en trouver de plus en plus.


Tu as besoin de lâcher la quête de l’idéal, écoute ton cœur et prend la vie moins au sérieux. Ce n’est pas grave si ton enfant est habillé dépareillé, il ne va pas en ressentir traumatiser, on va te juger ? La belle affaire laisse les dire, personne n’est parfait tout le monde fait de la merde un jour. La course au + + fait du - -. Plus de performance fait moins d’intuition, moins d’indulgence, moins de spontanéité, moins de compassion…


Pour conclure, tu as besoin de te reconnecter à ton intuition. Cette petite voix qui parle en premier et qui te donne des idées spontanément. Ce petit ressenti qui te donne un léger sentiment de malaise lorsqu’il y a quelque chose qui ne te convient pas.


Pourquoi ton intuition t’aidera à ne plus avoir l’impression d’être sportif.ve de haut niveau ?

Tous simplement parce que c’est ton gouvernail intérieur, elle est capable de te dire quand tu dépasses tes limites, elle est capable de dire si cette nouvelle information est bonne pour toi et elle est capable de te dire quand tu es dans la performance ou dans le respect de toi. Tu as juste à l’écouter. 😉 J’ai fait un article au sujet de l’intuition tu le trouveras ici.


Voilà j’espère que cet article te sera utile et rappel toi si ça ne te parle pas, ne prend pas l’information 😉

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout